Ce vendredi 22 janvier 2021, le jeune malien de France Mamoutou Baldé, dans un grand élan de solidarité au service de la culture, a offert au président-fondateur de l’association culturelle Écritures des Suds (EDS), un lot de quarante-quatre livres.

Une vue des livres réceptionnés dont de nombreux classiques de la littérature française et des œuvres d’auteurs contemporains très célèbres.

Les responsables de l’association EDS ont reçu dans leurs locaux, ce vendredi, aux alentours de 15 heures, M. Mamoutou Baldé, accompagné de Mme Touré Bintou Labita, membre de l’association et initiatrice des contacts entre le jeune donateur et l’association.

Travaillant dans une structure d’imagerie médicale basée à Strasbourg, M. Baldé est un grand passionné du livre même si, dit-il, il n’a plus suffisamment de temps à accorder à la lecture.

Et l’homme d’expliquer comment lui est venue l’idée de faire ce don de livres : « C’est avec l’aide de quelques amis que j’ai pu recueillir une certaine quantité de livres parce que j’avais l’intention d’ouvrir dans mon quartier une bibliothèque. Mais un jour, au cours d’une réunion professionnelle en ligne, Mme Touré a fait allusion à votre association et à ses activités, alors j’ai voulu en savoir davantage. Finalement, je me suis dit qu’il serait préférable que j’accompagne votre action, vu que vous oeuvrez déjà dans le domaine que je visais. »

Le président-fondateur de l’association, M. Minga S. Siddick, très émerveillé par cet élan spontané de générosité, a remercié le bienfaiteur du jour : « Par ma voix, recevez les plus chaleureux remerciements de tous les membres de l’association. Ce don va dans le sens de notre vision et de nos activités et soyez sûr que vous venez de faire un grand geste fort utile. »

Après un bref historique de l’association, M. Minga a évoqué que le projet de bibliothèque a démarré depuis 2007 avec une Française, amie de l’association, nommée Monique Blin, qui envoyait périodiquement des lots de livres par voyageurs interposés. Mais l’initiative n’a jamais pris effectivement corps.

Avant de prendre congé, l’hôte généreux a manifesté son vif intérêt pour les activités de l’association et manifesté la volonté d’y participer dans la mesure de sa disponibilité, depuis la France.

C’est donc un bon début d’année pour l’association Écritures des Suds qui peut espérer réaliser enfin son rêve de bibliothèque privée vivante.

Maméry DIAKITÉ