TRA Bi Irié Arnaud est un jeune Ivoirien. Il est scénariste, metteur en scène, réalisateur et enseignant. Aujourd’hui, il fait son entrée dans le monde des écrivains avec «Le Regret», sa première œuvre littéraire. C’est une pièce de théâtre d’une centaine de pages. le regret est une œuvre théâtrale de dix tableaux éditée par GNK Edition.

Dans un village appelé Lanouzué, M. Goré Alexis, chef du village et richissime planteur, affirme avec fierté sa richesse. Il peut faire sortir ses enfants de la classe contre le gré des enseignants, quand la veille il pleut.

Dans le Tableau I qui nous est présenté, M. Goré Alexis et sa femme Doualo Victorine discutent quand, soudain, il demande à cette dernière de réveiller les enfants pour qu’ils se rendent au champ. Ne voyant aucune trace des enfants dans la chambre, elle revient et explique à son mari que les enfants sont en classe. Mais celui-ci s’emporte et décide de les ramener à l’ordre. Il pense qu’il doit donner le bon exemple au village en envoyant ses enfants travailler dans ses champs le lendemain d’une si belle pluie.

Un extrait de la pièce :
Doualo Victorine
Ils ne sont pas dans la maison
Goré Alexis
Où sont-ils allés déjà à cette heure ?
Doualo Victorine
As-tu oublié qu’aujourd’hui est lundi ? Ils sont tous partis à l’école.
Goré Alexis
Quoi ? Ça jamais, ne savent-ils pas qu’il a plu ? Allons les chercher !
Doualo Victorine
Mais Alexis, tu as déjà assez de manœuvres pour s’occuper des plantations.
Goré Alexis
Oui, je suis également le roi de ce village. Je dois donc donner l’exemple à tous les habitants en envoyant mes propres enfants au champ.

Alors, M. Goré va déscolariser ses enfants malgré leurs plaintes et supplications et celles des responsables de l’école. Mais quelques années plus tard, quand tous les chefs de village sont convoqués à une réunion par le préfet de région, il en ressort que chaque chef de village doit être titulaire d’un baccalauréat et plus, à défaut, des élections seraient réorganisées pour une bonne communication entre les autorités. Le chef Goré Alexis, analphabète, déchu de sa chefferie, sans attendre, tente de corrompre le préfet.
Après les élections, Zanté devient le nouveau chef de Lanouzué et les agents du ministère du Patrimoine sont envoyés à Lanouzué. Par ignorance, Edmond, le fils déscolarisé de M. Goré Alexis, met les biens de son père au nom du chef des manœuvres, Boukary. Cherchant à récupérer ses biens, il se rend avec Edmond en ville où ils tomberont sur Teurman, un arnaqueur sans scrupule qui videra le compte bancaire de M. Goré Alexis. A l’annonce de la nouvelle, l’ex-chef de Lanouzué fait un infarctus. Il est transporté d’urgence dans un hôpital, sans moyen financiers. Les infirmières se montrent d’une telle cruauté que Edmond n’en revient pas. Tout espoir perdu, il rencontre son ancien condisciple de l’école primaire et voisin de banc devenu médecin et responsable de l’hôpital, qui lui apporte ainsi qu’à son père. Une fois rétabli, c’est la morale et sensibilisation sur bienfaits de l’école que reçoit l’ex-chef de village. Vu la réussite d’un enfant de son village, et ses arguments, M. Goré est dès lors convaincu que l’école ne peut que faire du bien, et surtout que savoir lire et écrire est primordial. Pris de regret, une fois de retour à Lanouzué, il manifeste alors son désir d’apprendre à lire et à écrire, convaincu qu’il peut rattraper ses erreurs du passé. A Lanouzué, ce sont enfants, jeunes, adultes et vieux qui sont sensibilisés par M. Goré Alexis et qui courent vers les classes.

Cette belle œuvre théâtrale vient alors au bon moment dans une Côte d’Ivoire où des associations, l’Etat et même des bénévoles, font des mains et des pieds pour la scolarisation de a jeune fille ainsi que l’alphabétisation des personnes âgées.  »Regret » apparaît donc comme un appui à l’espoir de ces acteurs de l’éducation en Côte d’Ivoire.

Bravo cher écrivain.

Crépy Kony

Correspondant Rue223. Com

Abidjan