Le jeune patron du jeune cabinet Morley Consulting ne rate aucune occasion d’apporter son soutien là où il est sollicité. C’est ce qui explique sa présence de plus en plus remarquée sur diverses scènes où il est question de développement personnel et d’art oratoire.

Par exemple, à l’occasion de la 21e Journée mondiale du bégaiement, la 6e célébrée en côte d’Ivoire, au niveau national, Bienvenu Nagoné a répondu à l’appel de la Fédération nationale des organisations pour la promotion des Bègues de Côte d’Ivoire (FENOBCI) en animant une conférence sur le thème « Exprime-toi » au collège BAD situé dans la commune populaire de Koumassi. C’était aux côtés de M. Coulibaly Souleymane, le président de la FENOBCI, madame le principal dudit collège, M. Adjé Charles Kouassi, psychologue de son état, de l’étudiant Zamblé Serges, en Masters II au département des Sciences du langage à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody et de quelques membres de la fédération organisatrice et du Collège BAD.
Le jeune  »maître de la parole » a révélé à ses auditeurs du jour qu’il est lui-même un bègue affranchi, qui apprend aujourd’hui à parler sans complexe et avec hauteur à des non-bègues. De quoi motiver les jeunes qui ont des difficultés d’élocution et qui, pour la plupart, considèrent cela comme une malédiction éternelle. A ces jeunes venus nombreux écouter les différents intervenants, Bienvenu Nagoné a dit avec une conviction ferme : « Les bègues ne sont pas moins intelligents que les autres, sauf que nous avons plus d’effort à faire. » 
A sa suite, M. Adjé, le psychologue, a également donné quelques raisons qui pousseraient les bègues à bégayer davantage face au public. Entre autres, il a énuméré le stress, le regard des autres, la peur du public, etc. En cela, il a demandé à tous les bègues d’éviter les regards quand ils ont la parole en public, de parler à un rythme moins rapide afin de pouvoir bien articuler les mots et de prendre le temps de souffler.
Le jeune étudiant en thèse des sciences du langage a, quant à lui, rassuré les jeunes élèves de ce que le bégaiement n’est pas une maladie contagieuse et qu’il n’est pas non plus héréditaire, mais une anomalie dû à un trouble psycho-moteur qu’on est capable de surmonter à travers des exercices répétés comme cela a été indiqué par le consultant Morley et le psychologue M. Adjé.
Le message à la fin de cette rencontre était donc assez simple et clair : « Bègue tu peux donc guérir en t’exprimant. »

Il faut rappeler que Morley Bienvenu Nangoné, le patron de Morley Consulting, cabinet de formation et de coaching en développement personnel. Il est champion d’Afrique en art oratoire, membre de la Jeune Chambre Internationale (JCI), président d’un club Toast master et leader de plusieurs initiatives sociales.

Crépy Kony
CorrespondantRue223.com (Abidjan)

Ph. imgPv/M. Morley Bienvenu Nangoné