De plus en plus de jeunes s’aventurent dans l’univers des entreprises sans forcément y avoir été préparés notamment en matière de connaissances de base pouvant leur permettre de faire un parcours sans à-coups et avec beaucoup de réussite. Voilà qui justifie l’atelier que vient d’organiser Morley Consulting il y a quelques jours, dans les locaux d’Ivotel Hôtel, sis au Plateau, dans la capitale économique ivoirienne.

Ph. MC/M. Morley Bienvenu Nangoné, l’initiateur du séminaire de formation

« Se faire une place en entreprise », tel était le thème principal de l’atelier co-animé par Morley Bienvenu Nangoné, coach et formateur en développement personnel, directeur du cabinet MORLEY CONSULTING, et son confrère Achille Gbogou, lui aussi consultant et coach en développement personnel venu de la République du Congo.
Pour les intervenants, ce thème est d’autant plus important que selon la BAD, en Côte d’Ivoire, le taux accumulé des employés vulnérables et des chômeurs se situe entre 70 et 90% en 2018. Face à tel constat pour un pays qui se veut émergent à l’horizon 2020, ils ont donc pris l’initiative de préparer les étudiants, futurs cadres de ce pays, ainsi que des travailleurs et des sans-emploi, à travers cet atelier qui a réuni une quinzaine de personnes chaleureuses et enthousiastes.
« Devenir indispensable au point de mériter le poste, la promotion et le titre du meilleur employé de l’entreprise est-il possible ? », c’est à cette question que les formateurs ont répondu durant l’atelier. En plus de répondre par l’affirmative, ils ont surtout ébloui leurs auditeurs par la maîtrise dont ils ont fait preuve en développant les différents points de la méthode à utiliser pour y parvenir.

Les objectifs
« Quels objectifs viser pour être indispensable en entreprise afin de mériter le poste ou le titre de meilleur employé ? » Pour le coach congolais, chacun des apprenants devraient faire fi de son physique afin de viser plus haut, c’est-à-dire considérer les objectifs pour lesquels il s’est inscrit et s’est déplacé jusqu’à Ivotel Hôtel. A ce sujet, il a été soutenu que trois objectifs sont nécessaires. Il y a d’abord la nécessité d’épouser une vision : c’est-à-dire connaître la vision de l’entreprise qui nous emploie non seulement pour l’épouser mais aussi pour en tenir compte dans notre évolution et surtout pour l’atteindre. Ensuite, il y a la performance qui est le reflet de la détermination et qui permet d’obtenir un bon rendement en entreprise. Et enfin la pro-activité et la productivité. Le coach Achille a commencé par établir la différence entre les deux mots : proactivité et productivité. Pour lui, la proactivité est l’attitude qui consiste pour le salarié à anticiper et à prendre des initiatives de façon responsable, dans l’accomplissement des tâches qui lui incombent et dans lesquelles il doit pleinement s’investir. Quant à la productivité, c’est selon lui le rendement. La productivité étant liée aux chiffres d’affaires qu’on apporte à l’entreprise. « Alors, pour vous rendre indispensable en entreprise, soyez proactifs et productifs », a dit en substance le coach Achille en s’adressant aux jeunes participant à l’atelier.

La démarcation

Ph. MC/Les coaches Bienvenu Nangoné et Achille Gbogou, les deux formateurs du séminaire

« Comment se démarquer pour être un salarié indispensable en entreprise ? » Pour se démarquer des autres employés afin de se faire une place en entreprise, le coach a prôné une révolution mentale, « c’est-à-dire faire fi de tout ce qui est intérêt financier, contrat d’embauche, pour plus travailler dans une perception d’ensemble, de collaboration et surtout partager les différents types d’émotions tels que la joie, l’échec ». Là encore, le coach par sa perspicacité et son inaltérable sens de l’humour a détendu l’atmosphère des participants à travers des exemples à la fois drôles et éducatifs. Plusieurs exemples ont étés pris sur des personnes bien connues en Côte d’Ivoire, telles qu’Emma Sophie, ancienne employée de MT Transport désormais à l’émission de divertissement « Tonnerre » de RTI2. Il s’agissait de montrer que, par la force de sa vision, elle a gravi les échelons. Des schémas référentiels et des images de projections vidéo ont aussi aidé à la compréhension des leçons de cette formation.

L’indispensabilité
Le coach Achille a rappelé à chacun des auditeurs, étudiants, employés ou sans-emploi, la nécessité d’épouser la vision de son employeur, d’apprendre à le connaitre, tout en connaissant également sa place en tant qu’employé dans l’entreprise. Mais il a surtout insisté sur la compétence à avoir et la qualité des expériences acquises ou à acquérir. En un mot, « il faut être actif et par-dessus tout bien formé pour que le vide se sente quand on est absent », a conclu le coach du Congo Brazzaville.
A la fin des exposés des coaches Achille et Morley, une série de questions a été posée aux apprenants afin de tester leur compréhension. Fascinés, certains participants ont bien voulu partager leurs expériences en entreprise et demander surtout conseil pour des projets personnels. Ils ont tous exprimé leur volonté de devenir indispensables dans leurs entreprises actuelles ou futures, et cela se ressentait à travers le vif intérêt avec lequel ils ont suivi la formation. Tous se sont montrés satisfaits mais, pris par le goût de cette formation, ils ont trouvé que le temps fut trop court.
Un autre rendez-vous a donc été pris pour un autre atelier de formation grâce à l’engagement du directeur de Morley Consulting, M. Bienvenu Nangoné.

Crépy Kony
Correspondant Rue223.com à Abidjan