Mali, ma nation où es-tu ? Un pays beau comme toi, Mali, un pays d’hospitalité, Mali, un pays d’accueil, un pays laïc, Mali, mais surtout un pays de partage et de fraternité. Où sont partis tes dignes fils ? Mali, existes-tu encore ? Non, je ne le crois pas ! Ce Mali n’existe plus. Je me sens dans un autre pays. Dans cet autre pays, il n’y a pas de fraternité, pas de partage ni d’hospitalité. Il n’y a que le sang qui coule, le sang, le sang… Le sang d’une guerre pour sauver pour sa patrie ? Non, mais des morts, des morts et encore des morts… Des enfants, des jeunes, des adultes, tués sans aucune raison.

Dans la nuit du samedi 12 mai 2018 au dimanche 13 mai 2018, le cadavre d’une albinos de cinq ans a été découvert à Fana, une localité située à environ 127 kilomètres au nord-ouest de Bamako. Une innocente tuée pour des raisons inconnues, est-ce pour le pouvoir ? Pour la vengeance ? Par pur plaisir ? Ne pouvait-elle pas être un jour un cadre de sa patrie ? Des questions sans réponse.

mort
Ph. Internet (maliactu.net)_Le corps du jeune homme tué

C’est dans cette atmosphère d’interrogations, de tristesse et de révolte que le corps sans vie d’un jeune homme vient d’être découvert aujourd’hui 15 mai 2018, par les habitants de Hamdallaye ACI 2000. Le cadavre ensanglanté, torse nu, gisait, jusqu’aux environs de 10 heures, dans un tas d’ordures au milieu d’une parcelle non construite du quartier. Et pourtant ils tuent leurs frères au lieu d’aller au nord pour combattre la rébellion.

Cette situation pourra-t-elle changer un jour ? Trouverons-nous des réponses aux questions que nous nous posons ? Que Dieu veille sur le Mali et sur la population !

Koudédia Sidibé