humeurs_02
Ph. Internet (senego.com)

Ma fille a besoin de sa carte NINA. On nous dit d’aller à la mairie principale de notre commune. Nous nous rendons à la mairie principale de la Commune III, notre commune. Il est 8 heures. Un agent consulte le reçu de ma fille et nous dit : « C’est bien ici que vous devez retirer votre carte NINA, mais le service de délivrance ne commence son travail qu’à partir de 9 heures. » Alors, nous décidons d’attendre. Entre-temps, un homme entre dans la cour de la mairie. Je le reconnais. C’est un jeune que j’ai perdu de vue depuis plusieurs années. Lui aussi me reconnait et nous échangeons les amabilités. Il me demande pourquoi je suis là et je lui explique. Il me dit : « NON, ce n’est pas possible qu’on vous dise cela. L’agent chargé de cela est bien dans son bureau. » Il dit à ma fille : « Suis-moi ! » Quelques petites minutes après, ma fille ressort avec sa carte NINA. Mais pourquoi donc nous a-t-on demandé d’attendre 9 heures ? Juste pour le plaisir de nous faire attendre ? Pour nous pousser à proposer quelque chose, si nous étions trop pressés ? Est-ce donc ainsi que les choses vont dans le Maliba ? C’est ça mon pays ? Les choses finiront-elles par changer un jour ? Le citoyen lambda se sentira-t-il un jour à l’aise, respecté et satisfait sans ‘’contorsions’’ dans les services publics de son pays ? J’ai la nausée ! 

Citoyen Lambda