L’Université de Bamako est perchée sur la Colline de Badalabougou. On l’appelle très poétiquement  »La Colline du Savoir ». Quant à la colline de Koulouba qui abrite le palais présidentiel, elle porte le nom tout aussi poétique de  »Colline du Pouvoir ». Mais de la poésie à la réalité, il y a parfois des fossés qui comme des abysses sataniques engloutissent nos rêves et déchirent nos cœurs.

étudiants 04
Ph. Internet/Est-ce digne d’une Université ?

Voilà pourquoi un haut lieu de la Connaissance peut devenir un espace de terreur, de haine, de méchanceté et d’inhumanité criardes. Voilà pourquoi des étudiants peuvent désormais se comporter comme des monstres ignorants et répugnants. Voilà pourquoi au lieu de stylos, crayons, gommes, cahiers, règles, rapporteurs et compas, ces petits génies d’une autre facture préfèrent utiliser des pistolets, machettes, marteaux, gourdins, haches et autres armes de destruction sélective !!!

étudiants 03
Ph. Internet/En lieu et place des stylos et cahiers, voici ce que nos étudiants utilisent sur le Campus

J’ai mal. Mal à mon pays dont les dirigeants ne semblent pas s’indigner devant cette horreur sans nom dans notre antre du savoir !  Incompétence ? Insouciance ? Complicité ? J’ai mal. Mal à mon école sans repère qui devient nécropole ! Immaturité ? Ignorance ? Inconscience ? J’ai mal. Mal à mon Université devenue univers des atrocités ! Et je veux croire que de ce cauchemar, vite je sortirai !!!

Mais peut-être y a-t-il une certaine logique dans le virage cynique que prennent les choses dans ce pays. Quand la Colline du Pouvoir devient Colline du Foutoir, comment la Colline du Savoir ne va-t-elle pas se muer en Colline de l’Assommoir, par désespoir ? Car seul le désespoir peut rendre des jeunes aussi violents, aussi barbares, aussi sanguinaires ! Et on continue à les chercher loin de nous, les terroristes !
Ô Dieu, mon Dieu, quand daigneras-tu mettre fin à notre calvaire qui n’a que trop duré ?

Shalom