boube_diani6
Ph. Imgpv/Boubé Hama, écrivain nigérien, auteur de La légende du Roi-sorcier, recueil de nouvelles.

A priori, le titre et l’image de cet homme perché sur un cheval roux sur la couverture  fait penser à une légende. Détrompez-vous ! Il s’agit bel et bien d’un recueil de nouvelles. Cinq nouvelles intenses, palpitantes, pleines de suspenses, avec des tableaux et des aventures les unes aussi réalistes que les autres, composent ce recueil. Dans un style particulièrement sobre, compréhensif et ouvert à tous, l’auteur nigérien, poète, romancier et nouvelliste, Boubé Hama, nous trempe dans un monde exceptionnel. On a l’impression de parcourir un labyrinthe polyphonique illuminé qui nous fait découvrir une perle à chaque tournant !

Mon voyage à Paris, entre frayeur et émerveillement  est la toute première nouvelle de l’œuvre. Au-delà du récit d’un premier voyage en avion, l’auteur, à travers les lignes de cette nouvelle, nous révèle le vrai visage du pays bleu-blanc-rouge pour ceux qui s’y aventurent, en touchant de plus près les conditions de vie difficiles des migrants africains.

Avec Drôle de procès,  nous vivons l’aventure de Habib Douma, enseignant de profession, accusé d’avoir mis enceinte une de ses anciennes élèves et conduit au tribunal pour que soit dite la loi. Est-il accusé à tort ? Habib compte dire la vérité et rien que la vérité quand la parole lui sera donnée.

La légende du Roi-sorcier est une nouvelle qui nous plonge dans les arcanes dans la mystique africaine. Le puissant roi d’un pays africain vient de mourir de manière subite. Son fils unique, Ahmadou, l’héritier du trône,  poursuit ses études au pays des Blancs. Contraint d’arrêter ces études pour monter sur le trône, il se rend compte, une fois au pays, que son père avait une  dimension plus spirituelle que physique. C’était un roi craint de tous pour ses forces mystiques. Lui, unique héritier, avec une mentalité occidentalisée, acceptera-t-il de se soumettre aux rituels mystiques ?

La quatrième nouvelle s’intitule La reine. Elle raconte l’histoire des prostituées. Des femmes qu’on juge bien souvent sans vraiment les connaître, oubliant au passage qu’au fond, elles apportent un certain réconfort quelque part. Gnaouri  est de ceux qui adorent ces filles de joie. Il les fréquente sans retenue, jusqu’à sa rencontre avec Clarisse. Mais quand cette fille à qui il voue un grand attachement amoureux meurt quelques semaines après, Gnaouri se rend compte que sa vie ne tient plus qu’à un fil : le test de dépistage du Vih/Sida. Le fera-t-il ?

Ce recueil s’achève avec une belle leçon de vie avec L’escroc. Agdal est  un jeune homme sans diplôme ni formation, pourtant comme tous les jeunes de son âge, il veut réussir sans grand moyen et sans effort. C’est alors qu’il opte pour l’escroquerie qui est monnaie-courante dans nos sociétés africaines. Qu’adviendra-t-il de ses victimes ?

 Crépin Kony
Correspondant Rue223.com
Abidjan