Une rencontre a eu lieu entre la Coordination des Mouvements de l’Azawad et l’association peule Tapital Poulakou, au siège de cette dernière, à Djicoroni-Para, ce samedi 26 Août 2017.

Il s’agissait pour ces deux organisations de mettre fin aux multiples braquages et vols à main armée dont sont victimes les éleveurs des régions du nord et précisément dans la région de Tombouctou.
Selon le président de l’association Tapital Poulakou, Abdoul Aziz Diallo, il faut  »trouver un concensus avec tous les acteurs incontournables des localités en question afin qu’un terme soit mis à toutes ces exactions et vols de bétails ». Et M. Diallo de poursuivre :  »Je sais qu’il y a des individus mal intentionnés qui profitent souvent du chaos pour piller et déposséder les innocents de leurs biens. Avec l’accompagnement de la CMA, nous espérons une amélioration de la situation sécuritaire des éleveurs qui vivent dans ces localités. Vu que tous les éleveurs n’ont pas le droit de porter une arme pour leur sécurité, l’État aussi doit s’impliquer davantage dans cette dynamique. »
Quant au représentant de la CMA, Sidi Ag Sidatti, il est allé dans le même sens que le responsable de Tapital Poulakou.  »Nous allons mettre tout en œuvre pour traquer ces voleurs. Nous allons informer tous nos représentants des localités concernées afin qu’ils sensibilisent la population pour plus de vigilance et de collaboration, pour le bien-être de tous », a-t-il dit.
L’association Tapital Poulakou rencontrera la semaine prochaine les représentants du Gatia, autour de la même question sécuritaire au nord.                              

Adama Traoré