Un communiqué du Ministre de l’Education nationale du Mali jette le froid dans le dos de plusieurs familles et crée de la confusion dans de nombreux esprits. En effet, une semaine après la proclamation officielle des résultats du baccalauréat, ce communiqué officiel révèle que suite à des erreurs constatées (omission de notes dans certains cas, erreurs de saisie dans d’autres) dans des zones de correction regroupant Dioila, Kati et Koulikoro, les résultats proclamés ont été reconsidérés.

Ainsi, au lieu de 5742 admis, le nombre d’admis est désormais de 5982. Soit, 240 chanceux qui, après les pleurs se retrouvent dans la joie. Par contre, 221 autres candidats précédemment déclarés admis sont appelés à reprendre leur classe l’année prochaine. Eux, après avoir jubilé et obtenu certainement des cadeaux ou des promesses de cadeaux, se retrouvent dans la tristesse !

Ce communiqué pousse à s’interroger sur le sérieux dans le travail des différents secrétariats des examens à grand tirage. Et l’on peut se poser la question de savoir ce qu’il peut en être des autres centres où aucune plainte n’a orienté les inspecteurs du ministère.

Nous ne pouvons qu’adresser nos félicitations aux nouveaux miraculés et dire bon courage aux premiers élus déchus. Ainsi va la vie, avec sa part de loterie !

Adama Traoré