Cet article de notre confrère Malijet donne froid dans le dos, même si ce n’est pas la première fois ici au bord du Djoliba que des bandits se font passer pour des fous ! C’est le contexte social global qui fait que ce cas suscite des inquiétudes, dans un pays où les djiadistes ne semblent pas encore avoir dit leurs derniers mots. Et si cette technique de camouflage faisait tâche d’huile ? Lisez plutôt !

L’incident s’est déroulé au carrefour de Missabougou, Commune VI du district de Bamako à la suite d’une dispute entre le faux fou et une femme. L’homme arrivé auprès des agents de la CCR continuait ses injures grotesques contre la dame. Vu ses cheveux ébouriffés et un individu très sale qui donnait donc l’apparence d’un fou ou drogué, les policiers dans un premier temps avaient cru que l’homme était effectivement fou.

Un agent doutant de la folie de l’homme, a ordonné immédiatement aux éléments de la police de l’arrêter. Dès que le mot « arrêter » est tombé dans les oreilles du faux fou, il a aussitôt pris la tangente.

C’est ainsi que les agents de la CCR, soutenus par le public, se sont mis à poursuivre le « faux fou ¨.

Une fois arrêté et après les fouilles, les agents ont découvert un sabre de plus de 70 mm, des couteaux de tout genre.

Comme si cela n’était pas suffisant, une forte quantité de drogue notamment du chanvre indien et de la cocaïne, a été retrouvée. En plus de ces curieuses découvertes, ils ont retrouvé sur lui des billets de banque en franc CFA, en euro et en dollars, sans compter 6 cartes d’identité de nationalités différentes.

Après le calme, il a été transféré au commissariat du 13e arrondissement pour des investigations.

Source : Malijet