L’Internet des objets est en train de rendre les patients plus intelligents.
Avec les robots et les algorithmes prenant en charge les soins de santé, quel est l’avenir pour les professionnels de la santé ?
L’avenir des professionnels de la santé se présente ainsi de nos jours : un patient atteint d’asthme se réveille et regarde son smartphone qui lui dit « Bonjour. Comment est votre respiration ? ». Le patient enregistre quelques réponses qui sont envoyées à son médecin et stockées sur un serveur qui analyse les résultats et déclenche une alerte si quelque chose est anormal. Les médecins peuvent fournir un service plus personnalisé en étant capables d’analyser des informations spécifiques pour trouver des causes et déclencheurs et fournir un diagnostic précis. Ils n’ont pas besoin de parcourir physiquement des tonnes de recherches, des résultats de tests et les dossiers des patients.

Je ne suis pas médecin certes, mais j’imagine que les professionnels de la santé ont choisi ce domaine parce qu’ils veulent aider les gens et s’intéressent à la physiologie et à l’anatomie ; et non pas parce qu’ils rêvent de passer en revue des masses de documents. Pourtant, pour de nombreux médecins, c’est une réalité, et se concentrer sur le patient est parfois difficile.

Les infirmières aussi croulent sous les tâches administratives et une myriade de réglementations, plutôt que de s’occuper des soins aux patients. Mais la transformation numérique est en train de changer tout cela. Depuis des systèmes qui suivent automatiquement l’historique du patient, jusqu’aux projections virtuelles, en passant par l’ADN et les dossiers médicaux, il existe de nombreux avantages au-delà de la simple réduction de la paperasse.

Source : Fraternité-Matin (Extrait)