©Photos Internet / Ebola est déjà un mystère; l'entourer de mystère à travers des mensonges ne peut qu'aggraver la situation des populations.
©Photos Internet / Ebola est déjà un mystère; l’entourer de mystère à travers des mensonges ne peut qu’aggraver la situation des populations.

Selon le bi-hebdo malien Le Challenger Nº999 du mercredi 13 juin 2014, le Dr Ben Baba, promoteur de la Polyclinique Pasteur, aurait dit au cours d’une conférence de presse, hier dans l’après-midi, que la mort de l’imam guinéen était due à « une insuffisance rénale et pneumogastrique sévères » et qu’aucun diagnostic n’avait confirmé chez lui des signes d’Ebola. Pour le promoteur de Pasteur, c’est donc le jeune infirmier stagiaire Salif Diarra qui aurait introduit dans son établissement le virus Ebola. Le gouvernement malien semble dire autre chose. QUI DIT VRAI ? Si la version du Dr Ben Baba est vraie, il y a de sérieuses raisons d’avoir peur car cela voudrait dire qu’Ebola est en train de contaminer silencieusement autour de nous et qu’il existe un foyer à détecter le plus rapidement possible. Si c’est la version selon laquelle l’imam dont au moins un parent était mort d’Ebola est venu de Guinée déjà contaminé (« cas importé »), on peut se dire que la situation n’est pas totalement hors de contrôle pour le moment. Dans tous les cas, on est perdu entre les deux versions. Voilà ce qu’on pourrait appeler une confusion « ébolastique » ! Dieu nous préserve.

MINGA