Nous sommes souvent si occupés à chercher la signification d’un sourire, d’un regard admiratif, d’un geste sympathique, qu’il arrive que nous passions à côté de l’opportunité d’une grande amitié.
S’il est vai que la méfiance est un réflexe naturel de protection contre un inconnu qui peut nous ronger, j’estime qu’elle fragilise notre propre sincérité et favorise l’hypocrisie qui est la peste de l’amitié. S’ouvrir sans réserve à tous les signes d’amitié, c’est s’offrir la chance de capter autant de rayons de soleil qui réchaufferont notre vie, autant de miroirs qui nous aideront à corriger nos petites tares rédhibitoires.
Aucun échec du passé ne peut justifier, aujourd’hui, un repli contre l’amitié car, en la matière, tout écueil est un gain en expérience.
MINGA