Tout en comprenant que certains êtres ne sont que de passage dans notre vie, que certaines rencontres ne dureront jamais plus que le temps d’un feu de paille, il faut travailler à ne jamais être de ceux qui traversent avec arrogance le ciel sombre d’autres vies, comme une étoile filante. En nous libérant de la douleur gratuite que nous infligent des gens que nous ne pouvons pas empêcher de disparaître de notre vie, réjouissons-nous du bonheur d’être de ceux dont personne n’aura jamais envie à pleurer le départ choquant, que personne ne pourra jamais oublier…

MINGA