Il n’y a qu’un seul Créateur : Dieu. Mais pour rythmer le monde avec une dynamique de la pensée pratique, Dieu a offert à la nature, comme son Ambassadeur, l’artiste. Il lui a donné l’intelligence, non pas de créer comme lui, l’essentiel à partir de néant, mais de saisir l’invisible pour lui donner corps et pour donner à ce corps la capacité de toucher notre esprit, notre âme. Même si l’artiste utilise de la matière existante pour réaliser son œuvre, le fait que son intelligence l’oriente vers cette matière spécifique et non pas une autre, son acte devient un acte divin de création.
Un peintre utilise un pinceau qui existe déjà, des couleurs qui existent déjà, un support qui existe déjà, mais il crée un tableau unique qui n’a jamais existé et qui n’aurait jamais existé sans lui. Un écrivain utilise un stylo qui existe déjà, un papier ou une machine qui existent déjà, des mots qui existent déjà, mais il crée un texte unique qui n’a jamais existé et qui n’aurait jamais existé sans lui. Il en est de même pour le poète, le musicien…
Tous ceux qui trichent ou volent une œuvre de l’esprit sont de vils esprits trop plats pour prétendre s’élever à la hauteur d’un être humain normal. L’artiste n’est pas Dieu, mais il a un pouvoir proche de celui de Dieu car il crée comme Dieu. Il est un prolongement de l’Intelligence divine parmi les hommes et sa création a pour but de toujours rappeler la prééminence et la permanence à la fois de l’immanence et de la transcendance de Dieu.
MINGA