>

Chers amis et connaissances, Même si vous avez déjà appris, grâce à un mailing géant adressé à tous mes contacts, je reviens vers vous en particulier, pour solliciter votre soutien dans le cadre de la promotion du roman. Pourquoi vous ? Parce que je vous connais un peu plus ou parce que je sais que vous savez ce que représente le soutien qu’on peut apporter à un auteur comme à tout autre type de créateur. Ce que je vous demande ? D’abord de communiquer autour de vous sur la parution du livre et ensuite de vous rendre sur ma page auteur grâce au lien suivant : http://www.manuscrit.com/catalogue/textes/fiche_texte.asp?idOuvrage=11366 afin de pouvoir voter pour un extrait du livre. On vous demandera certainement de vous inscrire mais je ne crois pas que cela sera pour vous du temps perdu, rien qu’avec le sentiment que vous apportez votre soutien à la promotion du livre d’une personne que vous connaissez ne serait-ce que qu’un peu seulement. D’autre part, je voudrais vous signaler que l’association « ÉCRITURES DES SUDS » compte organiser en mars 2009 une grande cérémonie de présentation officielle du livre ici à Bamako. Mais avant cette date, « ÉCRITURES DES SUDS » souhaite inviter ceux qui parmi vous résident à Bamako, à une cérémonie de « baptême » du roman, à l’occasion de sa première Soirée-Sésame, le samedi 29 novembre 2008, Inch’Allah. Pour cela, une souscription est lancée du 25 septembre au 15 octobre prochain, pour permettre à tous ceux qui désirent avoir un exemplaire du livre de s’inscrire pour commander le livre auprès de l’éditeur qui se trouve en France. Cette manifestation sera pour moi l’occasion de communiquer avec vous autour du livre et de faire des dédicaces. Pour avoir un bulletin de souscription, il vous suffit de vous adresser à l’association ÉCRITURES DES SUDS en écrivant à : ecrituresdessuds@gmail.com ou en appelant M. Mamadou Nfaly KANTÉ, l’administrateur de l’association, au 631 7050. Je voudrais pouvoir compter sur vous pour diffuser le plus largement possible le message contenu dans ce livre. En attendant une occasion de nous rencontrer, je vous prie de recevoir mes meilleures salutations.
MINGA

Cette couverture n’est pas celle de la maison d’édition.