>J’ai peur
Peur pour le peuple zimbabwéen
Dont le navire balance
Sur des eaux dangereuses !

J’ai peur
Peur des signes du signe indien
Dans un pays en décadence
Malgré ses terres prometteuses !

Et je me demande
Ce que fait l’Union Africaine
Pour éviter un autre Kénya

Doit-on toujours attendre
Que se déclenche le feu
Pour chercher à l’éteindre ?

Doit-on attendre, attendre
Que des jeunes, des enfants, des femmes,
Innocentes victimes de politiques nombrilistes,
Tombent
Avant d’aller protéger les autres ?

N’y a-t-il pas moyen de prévenir les conflits
En tuant dans l’oeuf
Les vélléités d’éternisation au pouvoir ?
En condamnant
Les tripatouillages des Constitutions ?
En excluant
Des sommets de chefs d’État
Les présidents-rois
Qui tiennent à mourir au pouvoir
Et à passer le relais à leurs enfants
Et qui ne s’en cachent pas ?

Où va le Zimbabwé aujourd’hui ?
Où sera-t-il demain
Si tout le monde se tait
Même si tout le monde sait
De quoi son sort est fait
Dans les conditions troubles de l’heure ?

Le nationalisme mugabéen
Nourrit-il les Zimbabwéens ?
La révolte contre les Blancs
Ne relève-t-elle pas
D’un racisme primaire
Et d’un ostrascisme pervers ?
Aura-t-on fait un bon pas
Si à ce jeu on prête le flanc ?

A plus de 80 ans
Après 28 ans au pouvoir
N’est-ce pas plus sage
De laisser luir sur le pays
Un nouveau soleil ?

La vie et l’avis de nos partisans
Sont-ils plus importants
Que ceux des autres dont nous sommes aussi le Chef ?

La démocratie doit-elle s’imposer par la force au peuple ?
Et la dictature ?
Et la tyrannie ?
Comment se vivent-elles alors dans un pays ?

Dommage que l’Union Africaine
Soit dirigée par des hommes politiques partisans !
Vraiment dommage !!
Car,
Comme un syndicat de travailleurs inconscients
On est plus en faveur de la solidarité dans le mal
Que de la solidarité dans le malheur !

On se soutient entre forts pour brimer les faibles
Parce qu’on pense
« Le renard passe, passe,
Chacun a son tout chez le coiffeur ».
Et soutenir un fort
C’est être sûr d’avoir un soutien fort
Quand après le beau temps
La pluie viendra.

Sinon, comment comprendre
L’intervention musclée aux Comores
Sur « l’île rebelle » d’Anjouan,
Alors même qu’il y a eu sur le continent
Des précédents pires ?

Attention !
Le Zimbabwé
Est sur des eaux agitées
Il a besoin d’une bouée
D’une vraie bouée de sauvetage
Pour prendre le bon virage !

On est fatigués des crises à la con
Comme en Côte d’Ivoire
Au Togo
Au Kénya !

On est fatigués
D’une Afrique Angola
D’une Afrique Rwanda
D’une Afrique Libéria
D’une Afrique Sierra Leone !

On est fatigués
Des minuar,
Des finul,
Des monuc,
Des minurso,
Des onuci !

On est fatigués
Des opérations Turquoise
Des opérations Barracuda
Des opérations Scorpion
Des opérations Providence
Des opérations machin-chose-truc !

On est fatigués des Eufor
Qui ne nous aident point
À faire le moindre effort
Pour manger à notre faim au moins !

ON EST FATIGUÉS !!!

Mais en attendant une Union Africaine
Aux mains de vrais leaders
Pouvant conduire à de vrais États-Unis d’Afrique
N’oublions pas…

Le Zimbabwé nous regarde
Ne détournons pas la tête
Il cherche dans nos yeux une raison d’espérer
Donnons-lui cet espoir !