>Dans YAHOO! Q/R, un internaute a posé la question de savoir pourquoi dans un monde scientifique, les gens se réfugient de plus en plus dans la spiritualité. Je trouve cette question belle et pertinente. Aussi voudrais-je partager avec mes lecteurs ma réponse à cet internaute de la famille YAHOO! Q/R.

Les progrès de la science nous révèlent l’extrême fragilité de notre nature. Et, étant donné que cette science ne peut pas nous conférer l’immortalité, nous cherchons dans la religion ou la spiritualité, les secrets de l’éternité.
Certains vont à la spiritualité (ou à la religion) par peur de mourir dans le piège du feu éternel tendu par la science. D’autre pour conjurer le mauvais sort que la science (ou plus justement la perversion qui en découle) fait abattre sur l’humanité. D’autres encore pour percer le mystère de la Divinité Incarnée dans l’Énergie Universelle, pour conquérir la déité.
Les progrès scientifiques n’ont pas permis d’éviter le 11 septembre ou le tsunami de décembre 2004. Ces catastrophes, humaines ou naturelles, nous conduisent à nous interroger sur le sens de la vie, sur la vie, sur le principe créateur… Pour comprendre, on cherche Dieu.
Je dirais aussi que ce qui rapproche l’homme de Dieu, ce n’est pas la science, mais la conscience de l’esprit du désastre qui règne dans le monde.
La spiritualité (pas forcément la religion) nous aide à nous plonger au fond de nous-mêmes, pour mieux nous connaître, pour mieux nous imprégner du parfum de ce Dieu qui n’est qu’en nous, au coeur de notre coeur, et nulle part ailleurs.